RSS

Archives de Catégorie: Social

Ouverture de mon blog – Arnaud.mn !

Clique moi dessus et pousse le son à fond !

Enfin !!

Vous l’attendiez tous, je dois vous avouer que moi aussi ! Ne pas pouvoir écrire pendant près d’une semaine m’a manqué, vraiment. Je l’ignorais mais écrire c’est comme de pratiquer un sport de façon régulière, quand on arrête on se rends compte de notre addiction (…)

Pour lire la suite, rendez-vous sur mon nouveau blog : Arnaud.mn/blog/

 A bientôt bande de Lepidoptera !

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 20 juin 2012 dans Social

 

Vous aimez Dexter ? Et bien donnez votre sang !

(com’ d’hab, tu peux cliquer sur l’image si tu veux un peu de musique)

Pourquoi donner son sang ?

Parce qu’aujourd’hui, 14 Juin 2012, c’est la Journée Mondial des Donneurs de Sang (#JMDS) ! Mais si vous tombez sur cet article un autre jour cela marche quand même.

Si vous voulez savoir à quoi cela sert concrétement je vous renvoie vers l’EFS (l’établissement français du sang) : les dons de sang.

En ce qui me concerne j’ai pris l’habitude de donner régulièrement mon sang (quand j’y pense). Je n’ai pas de raison particulière de le faire mais je n’ai surtout AUCUNE raison de ne pas le faire. Donc je le fais. C’est aussi bête que ça … (en plus en général ils vous donnent de quoi casser la croûte derrière, et moi j’adore !).

Pouvez-vous donner votre sang ?

Il y a plusieurs conditions pour donner son sang :

  • Avoir plus de 18 ans et moins de 70 ans (65 ans pour le don de plasma ou de plaquettes).
  • Avoir été reconnu apte au don.
  • Peser plus de 50 kg pour un don de sang total.
  • Avoir un taux d’hémoglobine suffisant (un dosage est réalisé avant le don).
  • Pour un don, il est impératif de venir avec une pièce d’identité ou sa carte de donneur.

Pour donner votre sang, il ne faut pas avoir le ventre vide ! Avant de venir, il faut donc que vous ayez mangé et que vous vous soyez bien hydraté ! Mais attention, pas de repas pantagruélique et alcoolisé (LOL) ! Pour que le sang que vous allez donner soit de très bonne qualité, il ne faut pas avoir fait un repas trop riche ou trop gras.

Source : EFS

Où donner son sang ?

Et bien regarde par ici, je parie qu’il y a un centre pas loin de chez toi !

Bref, donnez votre sang  :*-)

 
6 Commentaires

Publié par le 14 juin 2012 dans Social

 

Parce qu’aujourd’hui, c’est le grand soir! #Cyrano 2012

Non, je ne me marie pas ! Je n’attends pas non plus un heureux évènement !

Aujourd’hui, c’est la première !

Nous jouons « Cyrano 2012 », une adaptation du célèbre Cyrano de Bergerac, d’Edmond Rostand.

« […] C’est un roc !… C’est un pic !… C’est un cap !… Que dis-je, c’est un cap ?… C’est une péninsule! »

Qui « Nous » ?

La troupe de l’association OSE (« Organisation de Spectacles Etudiants ») qui travaille depuis près d’un an et demi sur un projet de taille : jouer sur les planches d’une des plus grandes salles de spectacles de Lyon : la Bourse du Travail ! Vous me direz « bien, mais alors ? ». Cette troupe est composée de comédiens, de chanteuses, de musiciens, de danseuses, et d’escrimeurs, tous étudiants !

Là est la particularité de ce spectacle : il est joué par une cinquantaine d’étudiants issus de différentes écoles et universités lyonnaises. Costumières et maquilleuses se sont-elles aussi insérées au sein de ce projet dans le cadre de leurs études.

« Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme !

On pouvait dire… Oh ! Dieu !… bien des choses en somme.

En variant le ton, par exemple, tenez : 

Agressif : « Moi, Monsieur, si j’avais un tel nez,

Il faudrait sur-le-champ que je me l’amputasse ! »


Retour aux sources….

« Cyrano 2012 », c’est un projet un peu fou monté par un de mes amis (Cyrano himeslf). Passionné et fervent admirateur de théâtre, il propose à quelques-uns de ses proches de le suivre dans cette folle aventure. Les principaux rôles sont partagés et la liste est fixée. De fil en aiguille, le cercle s’élargit ; comédiens, chanteuses, danseuses et musiciens passent des castings et viennent compléter le projet.

Pas si évident de s’engager dans un projet sur le long terme, demandant de fournir beaucoup d’énergie. Mais la finalité laisse rêveur : jouer à la Bourse de Travail

Entre répétions et communication…

Au fil des mois, les répétitions s’enchainent. Des « extras » sont produits dans différentes universités et écoles, des « scénettes de rue » sont jouées, des distributions de « flyers » sont organisées. La communication est l’un des fers de lance d’un tel projet.

Nous sommes le 8 juin. Dans quelques heures, l’ensemble de la troupe présentera un spectacle de qualité, qui nous aura mobilisé, enthousiasmé, fait rêver. Une chose est sûre : nous serons prêts à vous offrir l’aboutissement d’un travail de longue haleine !

Ah, j’oubliais… L’intégralité des recettes seront reversées à une association caritative, UNAFAM.

 
6 Commentaires

Publié par le 8 juin 2012 dans Social

 

Aujourd’hui je boude !

// et ce pour plusieurs raisons – du coup pas de véritable article aujourd’hui, et toc ! – en attendant si vous n’avez rien à voir avec tout ça mais que vous aussi vous avez une envie irrépressible de bouder faites le en écoutant du Bob Marley – pour cela cliquez juste sur l’image ci-dessus //

Conseils d’un boudeur avisé

Parce que je ne suis quand même pas vache (ni immature) je vais tout de même vous faire un semblant d’article. Bon comme je boude je ne peux sortir du sujet, donc si vous n’êtes habituellement pas d’humeur boudeuse vous êtes libre de passer votre chemin (ou de lire les tas d’autres articles qui sont à votre disposition sur ce blog).

Règle n°1 : ne penser qu’à ça

Quel que soit  votre – ça – qui vous pousse à bouder, vous ne devez JAMAIS le perdre de vue. Qui ne s’est jamais retrouvé bête en oubliant le sujet même, la cause, de son boudâge (ou de sa bouderie) ! Dans ce cas, vous n’avez plus le choix, vous êtes bien obligé d’arrêter de bouder … Et c’est nul, vu que c’est justement ce que l’on veut éviter à tout prix (si ce n’est pas le cas, arrêtez tout de suite Bob Marley et allez lire d’autres articles !).

Règle n°2 : user et abuser du silence

Lorsque l’on boude on est souvent tenté de le dire et de le redire à la personne qui vous a mis dans cet état. C’est justement ce qu’il ne faut le faire ! Dites lui une fois et c’est tout. Après contentez vous de vous taire, de grommeler des mots qui n’ont aucun sens (le mieux c’est d’utiliser les insultes du capitaine Haddock), et à la limite vous pouvez écouter de la musique à fond (mais avec des écouteurs sinon c’est pas du jeu).

Règle n°3 : faites des bêtises

C’est le meilleur moment du boudâge, faites-vous plaisir ! Si vous boudez depuis suffisamment de temps votre entourage n’osera rien vous dire de peur d’aggraver la chose. Bon, vous pouvez donc faire de petites bêtises mais n’allez pas non plus trop loin, il ne faudrait pas que la position de force que vous avez acquise grâce à votre boudâge ne se retourne contre vous.

Règle n°4 : continuer quand même de vivre

L’une des erreurs assez communes du boudeur c’est de tout arrêter et de ne plus rien faire. Ce n’est pas parce que vous boudez qu’il faut arrêter de manger / de dormir / de travailler / etc.. En fait cela parait assez évident, si vous arrêtez de manger ou de dormir c’est vous qui en pâtirez (et cela va à l’encontre d’un des grands principes du boudâge qui est d’embêter les autres et non soi-même) !

Règle n°5 : n’oubliez pas de finir par arrêter de bouder !

Et oui ! Aussi surprenant que cela puisse paraître, le boudeur invétéré que je suis vous conseille de finir par arrêter de bouder. Mes plus grandes sessions de boudâge ayant durées 2 à 3 jours je vous déconseille d’aller au delà. D’une part parce que l’on ne sait pas ce qu’il peut arriver si cela dure vraiment trop longtemps… Et d’autre part car comme dit le fameux proverbes sanskrits :

« La bouderie en amour est comme le sel; pas trop n’en faut. »

Conclusion

Bouder c’est bien, mais à un moment il faut savoir s’arrêter

… et le mieux pour ça, c’est encore de déguster un Kinder Surprise !

(clique sur l’image tu auras ta surprise)
 
2 Commentaires

Publié par le 7 juin 2012 dans Social

 

J’ai craqué pour l’abonnement Premium de Deezer !

// Avant tout chose je tiens à préciser que j’écris cet article de mon plein gré et ne gagne rien (ou si peu) à faire cette promotion de deezer – un service d’écoute de musique à la demande en streaming permettant d’écouter les artistes, titres, albums favoris et de créer, échanger les playlists grâce à un catalogue de 15 millions de titres, issus de tous les genres musicaux – (merci Wiki) //

Pourquoi Deezer ? (et pourquoi pas !)

C’est une très bonne question à laquelle je ne peux vous répondre de manière rationnelle. En effet, j’ai souscrit à l’offre Premium sur un coup de tête sans véritablement y réfléchir. Il y a quelques mois j’étais plus fan de spotify (logiciel suédois de strealing musical basé sur une technologie peer-to-peer – (Wikipedia, si tu n’étais pas là…). Mais depuis la rentré je me suis mis de manière systématique à utiliser en 2 ou 3 jours les 5 heures d’écoutes offerte chaque mois par Deezer.

Je pense que c’est son intégration partielle sur Facebook qui m’a poussé à utiliser ce service plutôt qu’un autre (en plus de Spotify vous pouvez également écouter de la musique via MusicMe, Jiwa, Grooveshark, Beezic, Radionomy et tant d’autres …). En effet, à chaque fois que l’un de vos amis écoute de la musique sur Deezer, pour peu qu’il ai lié son compte avec son Facebook, vous voyez apparaitre l’ensemble des titres qu’il écoute sur votre Ticker (l’espèce de Télex où défile toutes les news en haut à droite).

Du coup, je suis peu à peu devenu accro … Et comme 5 heures c’est bien trop peu, j’ai fini par craquer (comme quoi la communication à répétition ça fini par payer) !

Michel T. sortant de nul part intervient alors : « Et le P2P, la liberté sur internet, toutes ces belles convictions on en fait quoi  ? »

 Euh… (là c’est le moment où je fais la tête du mauvaise élève qui n’a pas fait ses devoirs mais qui tiens tout de même à faire le fier devant la classe)

A vrai dire cela fait longtemps que je ne télécharge plus de musique de manière illégale et ce pour une raison toute simple. Non ce n’est pas parce que j’ai décidé d’être gentil et de laisser vivre en paix les maisons de disques ! Mais tout simplement parce que mon PC plante à peu près 2 fois par an. A cette occasion je perds à chaque fois l’ensemble de mes données et la musique ne fait pas exception (sauf celles que j’ai soigneusement sauvegardé sur un disque dur externe …).

Donc bon, je ne veux pas entrer dans le débat sans fin de c’est pas bien de télécharger ça tue l’artiste VS télécharger évite de faire vivre un intermédiaire parasite, les maisons de disques. A partir de là vous êtes grands et libre de vos choix, pour ma part j’ai fini par faire le mien (après quelques années de réticence vis à vis des offres payantes, serais-je devenu un adulte à mon insu ?).

Maintenant il ne me reste plus qu’à profiter !

Et oui, des heures et des heures d’écoutes m’attendent … Mais je suis de fait confronté à un nouveau problème (et de taille) : la flemme de faire des playlists à la fois variés et plaisantes ! C’est là où vous pouvez m’aider : quelle utilisation faites-vous de ce système de playlist ? Les faites vous vous même ? Peut-on se les échanger ? Etc. (toute reflexion sera bonne à prendre).

Je n’aime pas trop faire cela mais pour une fois je vous invite à participer, faites vous plaisir dans les commentaires ou sur Twitter #MonDeezerAmoi !

A bientôt mes p’tits loupiots =)

(clique sur l’image jeune impétueux)
 
3 Commentaires

Publié par le 6 juin 2012 dans Geek, High-tech, Publicité, Réseaux sociaux

 

Étiquettes : , , ,

Faut-il regarder Roland Garros au boulot ?

Un débat d’actualité

Drôle de question vous allez me dire, mais question d’actualité tout de même. En effet vous n’êtes pas sans ignorer qu’à l’instant précis ou j’écris ces lignes Tsonga dispute son quarte de final contre Djokovic ce qui suscite en moi un stress intense !

En vous disant cela et en rajoutant que je n’ai pas posé de jour de congé cette semaine je réponds à la question posée dans le titre, me concernant : Oui, bien sûr ! Je regarde Roland Garros au travail !

Je vois déjà bon nombre d’entre vous étouffer dans votre barbe (si vous en avez une, sinon faites sans mais offusquez-vous). Les plus jeunes se diront : « Il a raison, Highway To Hell« , les plus vieux (ou les moins jeunes hein .. pas d’offense) : « Rhoo la la, cette génération Y, c’est vraiment plus ce que c’était », et entre les deux vous vous dites tout simplement : « Quelle procrastinateur cet Arnaud ! »

Et bien quel que soit votre âge vous avez raison !

OUI on finira tous en enfer, OUI la génération Y n’a rien à voir avec la X et les précédentes

et OUI je suis un peu procrastinateur. Mais pour chacun de ces trois points j’ai envie de vous dire : Et alors ?

Elargissons le débat

Notre société a voulu transformer le travailleur λ (lambda) en mouton. Rester 7 heures par jour, 35 heures par semaine ou 170 heures par mois (et on peut continuer ainsi longtemps …) assis à travailler bien sagement en face de son bureau… Quelle absurdité ! Pensez-vous réellement que c’est en agissant de la sorte que vous allez parvenir à nous motiver ?

Cela fait quelques temps que cela me trotte dans la tête : pourquoi / qui / quand a-t-on décidé d’agir de la sorte ? N’est-ce pas ridicule si l’on prends un peu de recul ?

Je suis pour ma part fervent partisan du travail autonome, comme le font par exemple certains chefs de projet. Je pense que cette idée est née dans mon esprit il y a quelques années, bien avant que j’entame mon premier véritable boulot. Un professeur d’anglais (que nous pouvons qualifié de bon) nous avait montré un reportage sur Google. Je ne sais plus lequel c’était peut-être Le Monde Selon Google ou bien Google, la machine à penser ou peut-être était-ce encore un autre ? Mais qu’importe, vous en avez tous déjà vu un et vous vous êtes tous sûrement un jour poser cette même question : pourquoi tant de limites ? 

C’est pas tout, mais j’ai un match à regarder …

Je sais j’ai posé tout plein de questions tout au long de mon article sans y répondre. Je sais également que cela vous frustre. Mais j’ai tout de même répondu à la question principale de l’article :

Oui, regardez Roland Garros au boulot si vous en avez l’occasion !

Je vous expliquerai pourquoi dans un article très bientôt. Là Tsonga vient de remporter la troisième manche et mène donc à présent 2 sets à 1. vous comprendrez donc l’urgence qui me pousse à ne pas prendre le temps de rédiger correctement la fin de cet article. Je vous donne donc rendez-vous dans pas très longtemps pour plus d’explication !

(P.S. : pour suivre le match c’est sur france tv que cela se passe)

 
2 Commentaires

Publié par le 5 juin 2012 dans Social

 

Parlons du printemps d’érable !

Sommes-nous en train d’assister au Mai 68 Québécois ?

Le Québec tranquille c’est fini ! La Belle Province se rebelle avec force, dans la rue et sur les réseaux. Des dizaines de milliers de personnes se sont réunies mardi 22 mai au centre de Montréal pour marquer le centième jour du conflit étudiant au Québec.

En réaction, le gouvernement de Jean Charest a décidé de faire voter une loi d’exception pour mettre fin au conflit étudiant qui secoue la province francophone du Canada depuis maintenant 14 semaines.

Avec Twitter comme point de convergence. Défiant la police, les québécois crient leur colère contre cette loi qu’ils jugent liberticide.

Mais que se passe-t-il ?

Si, comme moi, vous êtes complètement passé à côté de cette info, je vous propose un petit rattrapage :

100. C’est le nombre de jours qui se sont écoulés depuis qu’a débuté le “printemps érable”, ce mouvement des étudiants québécois contre l’augmentation programmée de leurs frais de scolarité. D’ici 2017, ils pourraient ainsi passer de 2 168 dollars à 3 793 dollars par an, soit une augmentation de 75%.

Mais depuis vendredi, la contestation s’est étendue à toute la population, suite à la promulgation d’une loi spéciale.  Votée après vingt-et-une heures de débat, la loi 78 vise à limiter toute manifestation et à éradiquer les piquets de grève devant les établissements universitaires, jusqu’en juillet 2013. Les organisateurs de manifestations sont désormais tenus de prévenir huit heures à l’avance les autorités pour tout événement rassemblant plus de cinquante personnes.

Au lendemain de la promulgation de la loi, la 27ème manifestation nocturne (et consécutive) des étudiants était déclarée illégale par le service de police de la ville de Montréal, dix minutes après avoir commencé. La situation a rapidement tourné au grabuge : trois cents arrestations, une dizaine de blessés dont un blessé grave dénombrés le lendemain.

Source : Le Québec vibre – OWNI

 

Ça s’agite sévère sur les réseaux sociaux !

– Facebook –

A la fois sur Facebook où une vidéothèque a même été montée, alimentée par les 410 membres pour inciter les grands médias à parler des dérapages policiers. Si les sources et le contexte sont insuffisants, les vidéos sont explicites : coups de matraques, voiture de police vs manifestants, et usage abusif de bombes lacrymogènes sur des manifestants certes un peu provocateurs mais pas agressifs.

– Twitter –

Mais également sur Twitter avec les hashtags #manifencours #GGI (Grève Générale Illimitée) sont utilisés à la fois par les manifestants mais également par les forces de police qui cherche à tracer les manifestants. Face à la probable instrumentalisation judiciaire de Twitter, @leclown (un français bien de chez nous) a décidé de contourner la législation et d’offrir aux Québécois un espace de parole bien chaud, protégé et anonyme. Le compte @manifencoursQbc propose ainsi depuis lundi de retwitter anonymement les messages privés qui lui sont envoyés.

Du pain bénis pour les Anonymous

Et oui, les Anonymous ont vite fait de rappliquer le bout de leur nez (ils ont d’une manière général horreur des restrictions de liberté sur internet). Ils ont donc apporté leur soutien en publiant deux vidéos–communiqués intitulées “OpQuébec” et diffusées sur YouTube depuis ce week-end.

Mai 68 – vraiment ?

Cette grève étudiante ne doit pas être sous-estimé. Elle est la plus importante que le pays ait connu avec un pic de 200 000 à 300 000 manifestants (pour sept millions d’habitants) qui ont défilé dans les rues de Montréal le 22 mars 2012, attirant les médias internationaux.

Et c’est reparti depuis samedi avec cette fameuse loi d’urgence. En soutien, de nombreux rassemblements sont organisés aujourd’hui à New York ou à Paris (cf. @OccupyParis).

Je vous invite donc à suivre tout cela depuis chez vous bien au chaud devant vos ordinateurs. Via Twitter et l’utilisation des hashtags dictés ci-dessus (si vous n’avez toujours pas de compte c’est l’occasion de s’y mettre). Même s’il est probable que ce mouvement soit amené à s’éteindre dans les prochaines semaines, il est également possible que cela ne soit pas le cas ! Et cela serait vraiment dommage de passer à côté, non ?

 
2 Commentaires

Publié par le 23 mai 2012 dans Actualités, Politique, Social

 

Étiquettes : , , , ,