RSS

Archives d’Auteur: Arnaud M.

À propos de Arnaud M.

Chef de projet évoluant dans l'univers digital depuis plus de 5 ans, j'accompagne mes clients, organismes publics et sociétés privées, agences et grands comptes, dans la conception et l'optimisation de leurs dispositifs digitaux, depuis la première idée créative jusqu'à la mesure de la performance. J'aime les challenges et reste en permanence ouvert à toute opportunité.

Aujourd’hui je boude !

// et ce pour plusieurs raisons – du coup pas de véritable article aujourd’hui, et toc ! – en attendant si vous n’avez rien à voir avec tout ça mais que vous aussi vous avez une envie irrépressible de bouder faites le en écoutant du Bob Marley – pour cela cliquez juste sur l’image ci-dessus //

Conseils d’un boudeur avisé

Parce que je ne suis quand même pas vache (ni immature) je vais tout de même vous faire un semblant d’article. Bon comme je boude je ne peux sortir du sujet, donc si vous n’êtes habituellement pas d’humeur boudeuse vous êtes libre de passer votre chemin (ou de lire les tas d’autres articles qui sont à votre disposition sur ce blog).

Règle n°1 : ne penser qu’à ça

Quel que soit  votre – ça – qui vous pousse à bouder, vous ne devez JAMAIS le perdre de vue. Qui ne s’est jamais retrouvé bête en oubliant le sujet même, la cause, de son boudâge (ou de sa bouderie) ! Dans ce cas, vous n’avez plus le choix, vous êtes bien obligé d’arrêter de bouder … Et c’est nul, vu que c’est justement ce que l’on veut éviter à tout prix (si ce n’est pas le cas, arrêtez tout de suite Bob Marley et allez lire d’autres articles !).

Règle n°2 : user et abuser du silence

Lorsque l’on boude on est souvent tenté de le dire et de le redire à la personne qui vous a mis dans cet état. C’est justement ce qu’il ne faut le faire ! Dites lui une fois et c’est tout. Après contentez vous de vous taire, de grommeler des mots qui n’ont aucun sens (le mieux c’est d’utiliser les insultes du capitaine Haddock), et à la limite vous pouvez écouter de la musique à fond (mais avec des écouteurs sinon c’est pas du jeu).

Règle n°3 : faites des bêtises

C’est le meilleur moment du boudâge, faites-vous plaisir ! Si vous boudez depuis suffisamment de temps votre entourage n’osera rien vous dire de peur d’aggraver la chose. Bon, vous pouvez donc faire de petites bêtises mais n’allez pas non plus trop loin, il ne faudrait pas que la position de force que vous avez acquise grâce à votre boudâge ne se retourne contre vous.

Règle n°4 : continuer quand même de vivre

L’une des erreurs assez communes du boudeur c’est de tout arrêter et de ne plus rien faire. Ce n’est pas parce que vous boudez qu’il faut arrêter de manger / de dormir / de travailler / etc.. En fait cela parait assez évident, si vous arrêtez de manger ou de dormir c’est vous qui en pâtirez (et cela va à l’encontre d’un des grands principes du boudâge qui est d’embêter les autres et non soi-même) !

Règle n°5 : n’oubliez pas de finir par arrêter de bouder !

Et oui ! Aussi surprenant que cela puisse paraître, le boudeur invétéré que je suis vous conseille de finir par arrêter de bouder. Mes plus grandes sessions de boudâge ayant durées 2 à 3 jours je vous déconseille d’aller au delà. D’une part parce que l’on ne sait pas ce qu’il peut arriver si cela dure vraiment trop longtemps… Et d’autre part car comme dit le fameux proverbes sanskrits :

« La bouderie en amour est comme le sel; pas trop n’en faut. »

Conclusion

Bouder c’est bien, mais à un moment il faut savoir s’arrêter

… et le mieux pour ça, c’est encore de déguster un Kinder Surprise !

(clique sur l’image tu auras ta surprise)
 
2 Commentaires

Publié par le 7 juin 2012 dans Social

 

J’ai craqué pour l’abonnement Premium de Deezer !

// Avant tout chose je tiens à préciser que j’écris cet article de mon plein gré et ne gagne rien (ou si peu) à faire cette promotion de deezer – un service d’écoute de musique à la demande en streaming permettant d’écouter les artistes, titres, albums favoris et de créer, échanger les playlists grâce à un catalogue de 15 millions de titres, issus de tous les genres musicaux – (merci Wiki) //

Pourquoi Deezer ? (et pourquoi pas !)

C’est une très bonne question à laquelle je ne peux vous répondre de manière rationnelle. En effet, j’ai souscrit à l’offre Premium sur un coup de tête sans véritablement y réfléchir. Il y a quelques mois j’étais plus fan de spotify (logiciel suédois de strealing musical basé sur une technologie peer-to-peer – (Wikipedia, si tu n’étais pas là…). Mais depuis la rentré je me suis mis de manière systématique à utiliser en 2 ou 3 jours les 5 heures d’écoutes offerte chaque mois par Deezer.

Je pense que c’est son intégration partielle sur Facebook qui m’a poussé à utiliser ce service plutôt qu’un autre (en plus de Spotify vous pouvez également écouter de la musique via MusicMe, Jiwa, Grooveshark, Beezic, Radionomy et tant d’autres …). En effet, à chaque fois que l’un de vos amis écoute de la musique sur Deezer, pour peu qu’il ai lié son compte avec son Facebook, vous voyez apparaitre l’ensemble des titres qu’il écoute sur votre Ticker (l’espèce de Télex où défile toutes les news en haut à droite).

Du coup, je suis peu à peu devenu accro … Et comme 5 heures c’est bien trop peu, j’ai fini par craquer (comme quoi la communication à répétition ça fini par payer) !

Michel T. sortant de nul part intervient alors : « Et le P2P, la liberté sur internet, toutes ces belles convictions on en fait quoi  ? »

 Euh… (là c’est le moment où je fais la tête du mauvaise élève qui n’a pas fait ses devoirs mais qui tiens tout de même à faire le fier devant la classe)

A vrai dire cela fait longtemps que je ne télécharge plus de musique de manière illégale et ce pour une raison toute simple. Non ce n’est pas parce que j’ai décidé d’être gentil et de laisser vivre en paix les maisons de disques ! Mais tout simplement parce que mon PC plante à peu près 2 fois par an. A cette occasion je perds à chaque fois l’ensemble de mes données et la musique ne fait pas exception (sauf celles que j’ai soigneusement sauvegardé sur un disque dur externe …).

Donc bon, je ne veux pas entrer dans le débat sans fin de c’est pas bien de télécharger ça tue l’artiste VS télécharger évite de faire vivre un intermédiaire parasite, les maisons de disques. A partir de là vous êtes grands et libre de vos choix, pour ma part j’ai fini par faire le mien (après quelques années de réticence vis à vis des offres payantes, serais-je devenu un adulte à mon insu ?).

Maintenant il ne me reste plus qu’à profiter !

Et oui, des heures et des heures d’écoutes m’attendent … Mais je suis de fait confronté à un nouveau problème (et de taille) : la flemme de faire des playlists à la fois variés et plaisantes ! C’est là où vous pouvez m’aider : quelle utilisation faites-vous de ce système de playlist ? Les faites vous vous même ? Peut-on se les échanger ? Etc. (toute reflexion sera bonne à prendre).

Je n’aime pas trop faire cela mais pour une fois je vous invite à participer, faites vous plaisir dans les commentaires ou sur Twitter #MonDeezerAmoi !

A bientôt mes p’tits loupiots =)

(clique sur l’image jeune impétueux)
 
3 Commentaires

Publié par le 6 juin 2012 dans Geek, High-tech, Publicité, Réseaux sociaux

 

Étiquettes : , , ,

Faut-il regarder Roland Garros au boulot ?

Un débat d’actualité

Drôle de question vous allez me dire, mais question d’actualité tout de même. En effet vous n’êtes pas sans ignorer qu’à l’instant précis ou j’écris ces lignes Tsonga dispute son quarte de final contre Djokovic ce qui suscite en moi un stress intense !

En vous disant cela et en rajoutant que je n’ai pas posé de jour de congé cette semaine je réponds à la question posée dans le titre, me concernant : Oui, bien sûr ! Je regarde Roland Garros au travail !

Je vois déjà bon nombre d’entre vous étouffer dans votre barbe (si vous en avez une, sinon faites sans mais offusquez-vous). Les plus jeunes se diront : « Il a raison, Highway To Hell« , les plus vieux (ou les moins jeunes hein .. pas d’offense) : « Rhoo la la, cette génération Y, c’est vraiment plus ce que c’était », et entre les deux vous vous dites tout simplement : « Quelle procrastinateur cet Arnaud ! »

Et bien quel que soit votre âge vous avez raison !

OUI on finira tous en enfer, OUI la génération Y n’a rien à voir avec la X et les précédentes

et OUI je suis un peu procrastinateur. Mais pour chacun de ces trois points j’ai envie de vous dire : Et alors ?

Elargissons le débat

Notre société a voulu transformer le travailleur λ (lambda) en mouton. Rester 7 heures par jour, 35 heures par semaine ou 170 heures par mois (et on peut continuer ainsi longtemps …) assis à travailler bien sagement en face de son bureau… Quelle absurdité ! Pensez-vous réellement que c’est en agissant de la sorte que vous allez parvenir à nous motiver ?

Cela fait quelques temps que cela me trotte dans la tête : pourquoi / qui / quand a-t-on décidé d’agir de la sorte ? N’est-ce pas ridicule si l’on prends un peu de recul ?

Je suis pour ma part fervent partisan du travail autonome, comme le font par exemple certains chefs de projet. Je pense que cette idée est née dans mon esprit il y a quelques années, bien avant que j’entame mon premier véritable boulot. Un professeur d’anglais (que nous pouvons qualifié de bon) nous avait montré un reportage sur Google. Je ne sais plus lequel c’était peut-être Le Monde Selon Google ou bien Google, la machine à penser ou peut-être était-ce encore un autre ? Mais qu’importe, vous en avez tous déjà vu un et vous vous êtes tous sûrement un jour poser cette même question : pourquoi tant de limites ? 

C’est pas tout, mais j’ai un match à regarder …

Je sais j’ai posé tout plein de questions tout au long de mon article sans y répondre. Je sais également que cela vous frustre. Mais j’ai tout de même répondu à la question principale de l’article :

Oui, regardez Roland Garros au boulot si vous en avez l’occasion !

Je vous expliquerai pourquoi dans un article très bientôt. Là Tsonga vient de remporter la troisième manche et mène donc à présent 2 sets à 1. vous comprendrez donc l’urgence qui me pousse à ne pas prendre le temps de rédiger correctement la fin de cet article. Je vous donne donc rendez-vous dans pas très longtemps pour plus d’explication !

(P.S. : pour suivre le match c’est sur france tv que cela se passe)

 
2 Commentaires

Publié par le 5 juin 2012 dans Social

 

Edito – Juin 2012

Hello,

Ceci est mon premier édito, que d’émotions ! Je reprends directement à Korben cette façon pour un blogueur de s’adresser à ses lecteurs (je ne pense pas qu’il m’en veuille, mais si c’est le cas tant pis !).

Bon je commence par vous présenter mes excuses, il y a 10 jours je vous avais promis un article pour lundi dernier et je n’ai pas donné de nouvelles depuis. Je sais, c’est mal ! Mais sachez bien que ce n’est pas que je ne vous aime pas mais je n’ai tout simplement pas trouvé une minute depuis pour vous écrire.

J’ai tout d’abord profité d’un premier week-end de 3 jours pour rentrer dans mon Auvergne ‘presque natal’. Un week-end en famille, tout ce qu’il y a de plus classique mais rien de mieux pour se poser et se ressourcer ! J’ai ensuite covoituré jusqu’à Toulouse où ma dernière semaine d’école m’attendait. Le business game Artemis nous a bien occupé la journée, et on a pas mal fait la fête la nuit ! Puis à nouveau le covoiturage direction Paris, un second week-end de 3 jours à bosser sur un projet top-secret..

Et me voilà enfin de retour à Lyon, où entre boulot et amis je vais tenter de trouver un peu de temps pour m’occuper un peu de vous. J’ai tout plein d’idées d’articles qui se bousculent dans ma tête. Je devrais poster 1 à 2 articles par jour jusqu’à la fin de la semaine, et pour la suite je ne peux rien vous promettre (week-end chargé avec Cyrano 2012 puis la course des héros).

A très bientôt !

(et si vous trouvez encore le temps de vous ennuyer avec ça, suivez moi sur Twitter @arnaud_morillon)

 
Poster un commentaire

Publié par le 5 juin 2012 dans Edito

 

Étiquettes : , , , ,