RSS

Le jour où j’ai décidé de courir pour la vie !

21 Mai

J’ai horreur de courir !

Si, si je vous assure, j’ai vraiment horreur de ça ! Cela date d’il y a une dizaine d’années, j’étais alors au collége et ma vie était on ne peut plus normale jusqu’au jour où …

Un cross a été organisé afin d’envoyer les deux meilleurs filles et garçons courir un cross départemental. Bien qu’asmathique j’ai décidé de jouer le jeu et me suis lancé à fond dans les 4 kilomètres de course me séparant de la gloire …

… 4 kilomètres plus tard je l’avais fait ! J’ai franchi la ligne d’arrivée second garçon de ma classe. Certes je ne pouvais plus respirer mais j’étais tout de même à cet instant le plus heureux des garçons de 12 ans !

J’ai donc participé à cette fameuse course départementale et j’ai couru tant bien que mal les 5 kilomètres de piste pour finalement arriver à peu près en milieu de tableau grâce aux encouragements des supporters de mon collège.

L’année suivante, j’avais décidé de frapper fort. Je m’étais préparé, avait couru de façon régulière et le jour des qualifications j’étais prêt comme jamais. Mon coeur battait la chamade, j’ai pris place sur la ligne de départ.  PAN ! C’est parti, je joue des coudes afin de me placer dans le peloton de tête.

Le premier tour se passe sans encombre, je suis dans les dix premiers ce qui est plutôt pas mal. J’arrive à la moitié du deuxième tour lorsque tout à coup plus rien. Je n’arrive tout simplement plus à avancer. Je m’arrête, essaye de boire, cela n’arrange rien, ma vision se trouble.

Après quelques secondes d’hésitations je repars tant bien que mal en trottinant. Je me suis déjà fait doubler par une vingtaine de personnes mais rien n’est perdu. Après avoir parcouru à nouveau 200 mètres mes jambes refusent de m’obéir je ne peux plus faire un pas de plus. Je m’assoie, puis m’allonge à même le sol. Tout mon corps tremble. Je ne sais pas ce qui m’arrive.

Un ami qui ne participait pas à la course vient me voir. Il me tend un tube de ventoline. J’en aspire une première bouffée, puis une deuxième et enfin une troisième. MA RESPIRATION ! Quel idiot j’avais été, dans l’excitation de la course j’avais oublié ce facteur pourtant O combien important.

10 minutes après m’être arrêté je reprends ma course en marchant afin de finir tout de même la course. Mon ami m’accompagne et m’encourage. Il me dit que j’ai fait de mon mieux, que mon premier tour était parfait. Je m’en veux tellement pourtant. Quel abruti j’avais été ce jour là

Depuis je ne cours plus ..

De peur peut-être de me retrouver à nouveau confronté à des problèmes de respiration liés à l’asthme. De peur aussi du regard des autres. Et parce qu’en fait je n’en ressens tout simplement aucun besoin.

J’ai favorisé les sports comme le volley, la natation ou le tennis où l’on n’a pas besoin de courir. Au foot, j’étais gardien de but (un des meilleurs de mon collège puis de mon lycée). Bref, ne pas courir ne m’a pas empêché de vivre et de m’épanouir.

… jusqu’à aujourd’hui !

Il y a 3 semaines environ, il devait être environ 22 heures, j’ai ressorti mes vieilles baskets, j’ai enfilé un t-shirt et un short et je suis parti, comme ça, sur un coup de tête. J’ai couru 6 kilomètres et suis rentré exténué, j’ai pris une douche et me suis couché.

Et sans aucune raison apparente j’ai renouvelé mon effort quelques jours plus tard, 8 kilomètres, puis 10. J’avais entre temps acheté une paire de baskets plus confortable et préparé une playlists sur mon BlackBerry.

J’ai pris du plaisir à courir sans que je puisse encore aujourd’hui l’expliquer.

Courir c’est oublier. Oublier les tracas quotidien, oublier les choses passées, oublier ce qui nous attends dans le futur. Courir c’est quelque part s’oublier soi même pour en venir à l’essentiel.

Comme quoi dans la vie il n’y a pas que des hasards

Je suis tombé suite à cela complètement par hasard sur ce site : La course des héros. Et comme une évidence je me suis inscrit. J’ai fait ça comme ça, sans réfléchir. Je vais courir le 10 Juin prochain à Lyon. Et je vais le faire pour l’association Vaincre la Mucoviscidose.

Cet ami qui il y a 10 ans est venu à mon secours lorsque j’ai fais cette crise d’asthme ; cet ami est un ami d’enfance, je le connais depuis plus de 15 ans ; et cet ami est né avec la mucoviscidose et se bat pour vivre depuis toute ces années.

En janvier dernier, j’ai eu très peur. En janvier dernier il a été sauvé. Mais cela ne fait que repousser l’échéance jusqu’au jour où …

Jusqu’au jour où la médecine aura enfin trouvé une solution pour guérir les milliers de personnes qui naissent chaque année avec cette maladie dans leurs gènes. Et là où je me croyais jusqu’alors inutile je peux enfin faire quelque chose : Récolter des dons et courir !

Mon projet fou : la course des héros (by Arnaud M.)

Je participe cette année à la course des héros le 10 Juin à Lyon en faveur de l’association Vaincre la Mucoviscidose. Si vous ne connaissez ni la course des héros, ni l’association Vaincre la Mucoviscidose, ce qui suit pourra vous éclairer :

  • La course des héros : premier événement européen de collecte de fonds ouvert à toutes les associations. Il s’agit de collecter 300€ pour votre association puis courir ou marcher 6 km avec tous les autres Héros ! (en vidéo)
  • L’association Vaincre la Mucoviscidose : accompagne les malades et leur famille dans chaque aspect de leur vie bouleversé par la mucoviscidose autour de 4 missions prioritaires : guérir, soigner, vivre mieux, et sensibiliser.
Ceux qui me connaissent savent à quel point cette cause me tiens à coeur, je laisse aux autres le soin de l’imaginer… Je vous invite donc tous à faire un tour sur ma page : Arnaud Morillon – La course des héros afin d’effectuer un don (à partir de 10€) et me permettre d’être au départ de la course dans mois d’un mois.
Vous pouvez également faire tourner cet article et faire un tour sur la page facebook créée pour l’occasion : Les barjots – page facebook.

Merci par avance pour tout le soutien que vous pourrez m’apporter.

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 21 mai 2012 dans Social

 

Une réponse à “Le jour où j’ai décidé de courir pour la vie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s